Le trou dans la couche d'ozone devient plus petit

La consommation de produits réduisant la couche d'ozone a diminué en un peu plus de 20 ans et a presque disparu. Par conséquent, selon les estimations, en 2050, la couche d'ozone aura retrouvé son niveau initial sur la majeure partie de la Terre.

De cette façon, environ 25 millions de cas de cancer auront été évités.

Protocole de montréal

Grâce au lancement du Protocole de Montréal, en 1987, le trou dans la couche d'ozone a commencé à se fermer. En fait la plupart des objectifs industriels visant à restaurer la couche d'ozone ont été atteints plus rapidement que prévu.

À ce rythme, les substances nocives seront progressivement dégradées jusqu'à ce que leur niveau initial soit récupéré en 2050. En Antarctique, cela se produira plus tard. Cela a apporté de nombreux avantages immédiats, comme expliqué Jacques Lecomte dans Le monde va beaucoup mieux que vous ne le pensez!:

  • 20,6 millions de cas de cancer de la peau en moins jusqu'en 2060.
  • 1 à 3 millions de décès en moins dus au cancer de la peau jusqu'en 2060.
  • 129 millions de moins de cas de cataracte jusqu'en 2060.

Cependant, le travail n'est pas fini. Les les hydrofluorocarbures (HFC), substances qui remplacent les produits détruisant la couche d’ozone, produisent l’effet de serre, contraignant les industries à mener de nouvelles recherches utilisant d’autres produits.