La NASA termine avec succès le premier essai de sa "soucoupe volante" LDSD

Afin de tester les technologies qui pourraient lui permettre un jour de voyager sur Mars, La NASA a effectué le premier test dans l'atmosphère terrestre du LDSD (Decersonator Supersonic Low Density Decelerator), une sorte de soucoupe volante a été lancée samedi matin de l’île hawaïenne de Kauai, rattachée à un globe gigantesque.

Le LDSD culmine à 36 000 mètres d'altitude, là où le ballon d'hélium est détaché de la soucoupe juste au moment où une roquette est fixée au navire, ce qui entraîne le disque géant jusqu'à 54 000 mètres d'altitude à quatre fois la vitesse du son (343 mètres par seconde). L’opération a permis de tester la réaction du véhicule à l’atmosphère de Mars, qui est semblable au terrestre à une telle altitude. L'énorme navire en forme de disque est tombé à l'endroit prévu dans l'océan Pacifique, bien que son parachute n'ait pas été complètement déployé à la fin de la mission, qui a coûté 150 millions de dollars.

Le LDSD devrait pouvoir déployer de lourdes charges sur Mars. Baptisé comme le "vol qui va secouer l'ingénierie", le but de la NASA est de simuler les conditions de vol qui pourraient se produire dans l'atmosphère martienne afin de conditionner toutes ses nouvelles technologies pour une colonisation martienne dans les 10 prochaines années.

Site officiel | NASA